Parlez-vous anglais ?

Parlez-vous anglais ? - Simone King

De nos jours, avec l'importance de l'Internet, l'anglais est indispensable pour beaucoup d'entre nous, que ce soit dans notre vie quotidienne ou professionnelle. La plupart des gens l'apprennent à l'école secondaire, mais si on ne le pratique pas, c'est comme tout, on peut facilement l'oublier.

Moi, j'aime beaucoup la musique américaine et je cherche toujours à comprendre les paroles, c'est ainsi que l'anglais est très vite devenu beaucoup plus qu'une matière que je devais apprendre à l'école. Je préfère également voir des films ou des séries télévisées et lire des articles dans leur langue originale, ce qui m'a poussée à mieux comprendre l'anglais, même en-dehors des cours.

Tout naturellement, j'ai poursuivi des études d'anglais à l'université et je me suis ensuite orientée vers la traduction. J'ai alors décidé d'aller vivre à l'extérieur de la ville, et c'est là que j'ai obtenu mon diplôme de traduction, tout en travaillant à temps partiel pour pouvoir payer mes études. Je me suis spécialisée en traduction médicale, car j'aime beaucoup tout ce qui touche à la santé en général. La vie en en région m'a beaucoup plu et je me suis fait beaucoup d'amis. J'ai donc choisi d'y rester, et en attendant de trouver un poste dans mon réel champ d'expertise, j'ai commencé à travailler en soumission toiture québec pour l'entreprise de mon oncle.

Après beaucoup de recherches en ligne, je me suis inscrite dans plusieurs agences de traduction, et j'ai passé les tests demandés. Mais chacun sait que tout début est difficile, je ne m'attendais donc pas à pouvoir travailler à temps plein immédiatement. Finalement, après quelques semaines, j'ai reçu les réponses de plusieurs agences qui voulaient m'employer. J'ai donc commencé à travailler de chez moi en tant que traductrice dans la journée et le soir ainsi que pendant les fins de semaine, j'ai continué mon emploi à temps partiel que j'avais depuis le début de mes études de traduction. Mais bien sûr, mon objectif est de pouvoir traduire à plein temps, je pense que ce sera possible très bientôt, car les agences pour lesquelles je travaille m'ont toutes demandé d'augmenter mes heures.

Ce que j'aime dans la traduction, c'est le fait de changer constamment de projet, cela évite la routine. Et bien sûr en travaillant chez moi, j'ai tout le calme et la concentration dont j'ai besoin. Lorsque je traduirai à plein temps, je pourrai enfin me détendre le soir et les fins de semaine, ça me manque beaucoup de ne pas pouvoir sortir avec mes amies, mais chaque chose en son temps !